Récit de voyage #2

Vous ne croyez pas au destin? Eh ben moi, oui! Les rencontres que j’ai faites durant ces quelques années ont apporté ce truc qui a donné du peps à ma vie. Les bonnes ou mauvaises rencontres en font parties. Comme ce voyage imprévu que, sur un coup de tête, je décide de faire.

J’ai pris la route, ce long chemin de Fethiye jusqu’à  Mardin en car. Mélangées  à la population, nous étions les seules « étrangères » qui faisaient parties du voyage. Des regards un peu curieux envers nous. Je trouvais ça amusant et enfantin. J’ai vite compris que nous allions vers une destination peu touristique. Deux femmes? Seules?  Je commençais à sérieusement me poser des questions, surtout qu’on me dissuadait d’y aller. Mais, rien ne m’arrêtait, je n’avais  pas peur de l’aventure. 

cartedelaturquie.jpg
La route entre Fethiye et Mardin

La route était longue… Mais, on s’occupait à regarder des films tout en buvant  du çay. Un film m’a fait tellement rire qu’il  m’arrive de le revoir « Ay Luv u« , je vous invite à le regarder . On faisait des pauses à chaque ville, Antalya, Mersin, Adana, Gaziantep, Urfa… J’ai sympathisé avec quelques personnes avec qui, malgré la barrière de la langue, j’ai réussi à communiquer avec eux. Je me rappelle de ce  jeune kurde qui m’appris à danser le semmame sous les regards amusés des petits enfants (sourire).  Un vent chaud nous caresse le visage, des maisons en pierre et un brouhaha des commerçants parlant  différentes langues…Nous voilà enfin arrivées à Mardin!

Mardin, la ville aux différents horizons

fb_img_1485805558710

La ville de Mardin est située dans le sud-est de la Turquie, en plein cœur de l’ancestrale et légendaire Mésopotamie. Un endroit remplit d’histoires, de croyances et de cultures. 

FB_IMG_1485805635439.jpg
Medyat

ikjxq220160211102318

Mardin, ce voyage a changé ma vie. Cette ville a confirmé qui j’étais, qui je suis et qui je serai. Après 5ans, j’en reviens toujours pas de l’avoir fait. Pour beaucoup, ce n’est rien, mais à cette période, j’hésitais beaucoup sur la manière dont je voyais mon avenir. Serais-je capable de vivre une première aventure ? Suis-je cette fille qui vagabonde de pays en pays, de ville en ville, de village en village à la recherche de ce bonheur, qui est l’étranger? Cette ville est ce dont je rêvais, un endroit où vivent ensemble les turques, kurdes, arabes, assyriens, musulmans sunnites, Alevis, chrétiens…. Cette ville me ressemblait, J’étais cette ville. 

862897_387903267983677_1086416494_n

Souvenir

Je me rappelle de nos belles soirées, sur les toits des maisons, assis par terre sur des tapis fait à la main par les femmes du village et des petits matelas, coussins… Nous buvions du  çay tout en écoutant du saz joué par notre nouvel ami. Je me contentais d’écouter et de m’émerveiller devant ce village illuminé par les lumières des maisons en pierre . J’étais captivée par chaque histoire qu’on me racontait. 

IMG_0430 1
Perdue dans les ruelles de Medyat

Medyat

Rares sont les touristes qui vont dans cette région , beaucoup de commerçants m’ont même affirmés que j’étais la première tunisienne à avoir visité leur village.

Une fois descendues du dolmus (mini bus), nous étions  acceuillit par une vingtaine d’enfants qui nous proposaient de nous accompagner découvrir leur village. J’ai versé une larme. Cette ville dégageait pleins de choses qui jusqu’à aujourd’hui, 5ans après, me laisse sans voix. 

Cette rencontre

Ils sont frères et soeurs. Timides et souriants. Leurs regards m’ont marqués. Je ne sais comment l’expliquer. Je ne parlais pas leur langue, ils ne parlaient pas la mienne. On a communiqué avec le regard, le sourire et le coeur. J’ai voulu immortaliser ce moment en une photo. Cette photo devient la photo de ma petite aventure. Chaque fois que je la regarde, un moment de nostalgie me prend durant quelques instants.

IMG_0432 1

Où que vous allez, faîtes que chaque instant, 
soit un symbole, un chapitre de votre livre.

Je n’ai malheureusement pas de vidéos et peu de photos car à cette période je n’étais pas du tout équipée pour. Mais, je garde au plus profond de moi-même, les détails de ce beau voyage. J’en viens même à en rêver et à me remémorer de chaque instant. Cette vidéo vous fera voyager à Mardin. 

Yola çiktim Mardine… Cette musique raisonne encore dans ma tête…

Chanson chantée en turc, arabe et kurde 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s